Obscuro Momentum
Bienvenue à toi, intrépide futur membre ! Ou bien rebienvenue à toi, feuille de lotus préférée. Si tu es une feuille de lotus, connecte-toi. Si tu es un intrépide futur membre, explore le forum à ton aise ! Notes que si tu t'inscris, nous t'accueillerons avec les bras ouverts. Et si tu nous fais un élève à gryffondor ou à poufsouffle, nous te vénérerons encore plus parce que nous en avons besoins !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl Smith

avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Dans la fumée de l'explosion...

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 27 ans
Double-compte: Artémis-Romain
Travail/Etudes: Trafiquante d'armes

MessageSujet: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Sam 28 Déc - 22:01

Une soirée floconneuse pour un noël joyeux





La neige est une fleur de coton transporté par le vent dont le coeur créant une étoile s'est éteint, mais qui finit par retomber réchauffant nos coeurs.



Une jolie maison. Jolie non seulement par son raffinement et à la manière dont elle était agencée, mais jolie par le fait qu'elle respirait la vie. Ma maison à moi était grande, moderne, luxueuse, remplie d'objets, mais il manquait le principal. Il manquait ces mouvements du matin, le bruit des pas allant ici et là que l'on ne peut contrôler, les voix destinées à d'autres que l'on entend par mégarde, toutes ces petites choses qui font qu'une maison vit. Comme chaque matin je m'étais levée à côté d'Anastasia qui étirais ses pattes blanches et j'avais rejoint mon balcon pour boire mon thé matinal dans le plus grand des silences. La relation entre moi et Jun se désagrégeait de plus en plus. Presque inexistants les jours où nous nous parlions pour vraiment nous parler. Il n'y avait plus de véritables échanges, plus de tête à tête sur le balcon, plus rien. Mes seuls véritables échanges étaient faits pour organiser ma journée et celle de mes subordonnés. Lorcan semblait jouer le moment le plus important de sa vie et n'avait pas besoin de moi, Dalaigh, oui, Dalaigh je ne l'avais pas vu depuis un bout de temps. Trop occupé chacun de notre coter. Trop occupé à gagner de l'argent ou plutôt faire perdurer notre création histoire de ne pas tout perdre. Mais ce matin il y avait un évènement pour me sortir de là. Le réveillon de Noël. Nienna m'avait invité à venir pour la soirée et je crois que c'était la meilleure des nouvelles que j'avais eu ce moi-ci.Il avait trop souvent été question d'un déménagement. Londres moldu n'était plus sur. Jun m'envoyait sans cesse des rapports où étaient inscrites les entrées avortées par nos systèmes magiques. Police magique, groupe privé, rien de flagrant, mais il était certain que quelqu'un voulait rentrer en contact avec moi. Je ne voulais pas voir ce quelqu'un. Mes amis de la nuit m'avaient rapporté que l'anneau de Jade et une autre organisation encore peu connu recherchaient du soutien dans notre monde en usant de stratagèmes. L'on nous forçait la main en sommes. Et qui mieux qu'une trafiquante d'arme magique comme soutient ? Il finirait par y avoir la guerre. J'étais une sorte de ressource pour ces gens. Trop de choses contraignantes, trop de choses auxquelles je ne voulais pas penser. J'avais donc tenté d'oublier en passant la journée dans quelques boutiques ou j'achetais quelques présents pour Nienna et sa famille... Une belle bague pour Nienna, une montre pour Sahel, une plume dernière génération pour Joshua avec plusieurs boîtes de chocolats normaux et d'autres un peut plus travaillé pour des effets de surprise. Quelques bricoles qui m'occupèrent la journée. Pour l'une des premières fois de ma vie j'avais emballé moi-même les cadeaux, une grande première. Pour Caul, une carte avec une photo magique de moi et Anastasia lui arriverait à minuit pile. Il n'était pas vraiment Noël, cela faisait baisser les ventes.Moi j'aimais surtout la neige et toutes les illuminations. J'avais souvent joué l'école buissonnière pour aller les voir. Aujourd'hui le temps était froid, mais il n'y avait pas encore de neige malgré le ciel gris qui l'annonçait. Cela arriverait il fallait simplement patienter.
La patience me faisait défaut et j'étais même arrivée en avance à la maison familiale Selwyn, où j'admirais cette ambiance chaleureuse. J'avais mis une longue robe rouge et j'avais attaché mes cheveux. J'avais voulu rajouter une parure avec Collier et boucle d'oreille assorties à des gants en soie, mais Vallas avait vu juste, pour cette occasion il fallait être simple pas de chichis. Cet elfe était un génie. J'étais bien ignorante des repas de familles.
Le repas était merveilleux et c'était pareil à ce que je m'imaginais. C'était heureux. Quelques anecdotes suivirent par des rires. Joshua en parfait petit homme m'amusait beaucoup. Jamais je n'avais pensé que Nienna et Sahel se retrouveraient comme aujourd'hui. J'étais heureuse pour Nienna et même envieuse. Je repensais à cette jeune femme du café, Victoire. Elle qui m'avait dit toute la joie qu'elle avait à devenir une future maman et à cet amour que j'avais sous les yeux sans toutefois le voir. Elle parlait de Jun, moi j'avais Dalaigh en tête comme toutes les pages de mon journal intime. Nous finissions le dessert quand en regardant par l'une des fenêtres je vis glisser sous le vent quelques flocons blancs. La neige était arrivée. Un grand sourire aux lèvres je faisais savoir cette grande nouvelle.
« Regardez, il neige. »
Sous la lumière des lampadaires ils étaient des centaines à venir s'écraser le long du sol qui commençait à devenir blanc.
« En attendant le père Noël, pourquoi ne pas aller voir ce spectacle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nienna Selwyn

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 23

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 32 ans.
Double-compte: Lily L. Potter.
Travail/Etudes: Activités inconnues.

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Dim 29 Déc - 12:01


« Joshua, veux-tu bien me mettre ça sur la table, s’il te plaît ? »

Le bouquet de fleurs trônant fièrement dans un vase, il rejoignit le centre de table par les soins du garçon qui compléta ainsi la table dressé par les mains créatrices de sa mère. Attrapant les serviettes déjà joliment pliées, Nienna rejoignit son fils qui contemplait curieusement la quatrième chaise, dégustant la saveur du réveillon de Noël. Impatiemment, la jeune femme laissait tomber les pétales de roses aux quatre coins de la table, non sans jouer sur le détail. Pour la première fois depuis son mariage avec Sahel, Pearl allait venir chez eux. Allait partager un repas avec eux. Fêter le réveillon et Noël avec sa petite famille. Il était important de faire les choses correctement. Qu’elle se sente chaleureusement accueillie bien qu’elle savait pertinemment pouvoir compter sur son mari et son fils en ces termes là.

« Tu sais que nous avons un Elfe adorable pour tout ça. »
« Je ne me suis jamais occupée d’elle correctement, je pouvais au moins faire ça. »

Des bras glissèrent autour de sa taille tandis que l’enfant courrait déjà dans sa chambre. Ce geste arrachant un sourire tendre à Nienna, elle lâcha les derniers pétales pour enlacer son homme, mesurant à quel point sa phrase était véridique. Il était vrai qu’ils avaient eu la chance de tomber sur un Elfe de maison particulièrement attentionné. C’était d’ailleurs à lui qu’avait été confiée toute la confection du repas, avec confiance. D’ailleurs, il avait voulu les remercier de leur présent en leur réservant la surprise du menu. Le couple n’avait pourtant pas mis un temps fou à lui confectionner un coin où il pourrait être tranquille quand ils ne le sollicitaient pas.

Jetant un coup d’œil à l’horloge accrochée au-dessus de la cheminée fumante de son feu de bois, Nienna profita du temps qu’il lui restait pour aller à l’étage et enfiler une robe sans florilèges, cette fois-ci, différentes de celles pour lesquelles elle peut opter lors des soirées dites « mondaines ». Blanche, elle s’était aussi décidée à laisser ses jambes libres, les volants du tissu retombant tout en légèreté sur elles. Sa chevelure, quant à elle, avait considérablement poussé, retrouvant sa longueur d’antan et chatouillant le creux de sa nuque des quelques boucles qu’elle redessina d’un coup de baguette. Terminant par une paire d’escarpins, c’est avec ceux-ci qu’elle redescendit les escaliers, découvrant avec étonnement la présence de Pearl.

« Oh ! Tu es déjà là. Tu es magnifique. »

Chaleureusement, elle enlaça la jeune femme avant de la diriger pour un repas festif.

(…)

« Ne t’aies-je pas appris à laisser les dames tranquille, Josh ? »

La voix taquine de Sahel s’éleva dans les rires du garçon qui s’amusait de la présence de Pearl. Le vrai festin que leur avait préparé leur Elfe était un pur régale et ils s’apprêtaient à entamer le dessert. En face d’elle, son invitée lançait des sortilèges enfantins à son fils qui voyait mille et une couleurs lui exploser au visage. Tout aussi joliment, elle remarqua la neige au dehors, qui illuminait de tâches les vitraux de ses fenêtres grâce à la lumière des réverbères. Devant la maison, Hyde Park se recouvrait déjà d’un manteau blanc, dissimulant les feuilles d’automne.

« En attendant le Père Noël, pourquoi ne pas allez voir ce spectacle ? »
« Pf, le Père Noël, t’es un peu vieille pour penser à ça ! »
« Joshua, files tout de suite avant que je ne t’ensevelisse sous la neige ! »

Et les deux garçons couraient déjà l’un derrière l’autre, laissant à peine le temps aux filles de saisir leur manteau pour rejoindre le dehors. Claquant la porte, les mains de Nienna disparurent dans les poches de sa cape tandis que son capuchon remonta à son visage, sans pour autant en dissimuler les traits comme à son habitude. Sahel et Joshua ayant déjà entamé une bataille de boule de neige plus loin, celle-ci assez suffisante pour en saisir une bonne poignée, Nienna renonça à les rejoindre, profitant d’être un peu seule avec son amie.

« Excuses-le, il ne sait pas encore tout à fait ce qu’il dit. En tout cas, j’ai l’impression qu’il t’apprécie plus que la moyenne, ça ne m’étonne pas. »

Un sourire amusé glissa sur les lèvres de la jeune femme qui en gratifia Pearl d’un regard. Sublime dans sa robe rouge, elle pensait au cadeau qu’elle gardait depuis bien des années au fond de son armoire, prête à lui offrir pour ce soir. Elle serait magnifique.

« Pearl, s’il te plaît, promets-moi de faire attention avec les évènements qui surviennent. Hélios devient un peu… fou. »

Le couple Selwyn s’était refusé d’appartenir à un des clans qui s’opposaient, qu’ils correspondent à leurs idéologies ou non. Ayant été élevé dans le respect bien que ses ancêtres n’est pas toujours été très roses, Sahel avait mis un point d’honneur à suivre cette règle, tout en respectant le rang de son Sang. Voilà pourquoi la famille faisait abstraction de toutes invitations depuis ces derniers jours. Et la jeune femme ne savait pas ce qu’il en était pour Pearl, bien qu’il soit déplacé de demander une telle requête après les années d’absence dont elle avait pu faire preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Pearl Smith

avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Dans la fumée de l'explosion...

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 27 ans
Double-compte: Artémis-Romain
Travail/Etudes: Trafiquante d'armes

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Dim 29 Déc - 16:01

Joshua était déjà trop vieux pour encore croire au père Noël. Quel dommage. J'y avais cru jusqu'au bout et peut-être même encore aujourd'hui j'espérais qu'une personne glisserait dans ma cheminée pour déposer des cadeaux au pied du sapin. La magie sorcière existait bien, alors pourquoi pas celle de Noël ? Les noëls les plus heureux étaient ceux où l'on croyait encore à cette existence remplie de mystère et de féerie.
Les deux garçons étaient sortis en trombe ce qui me fit rire. S'ils étaient toujours comme ça, Nienna devait s'amuser constamment. Nous avions enfilé rapidement nos manteaux, la robe n'était pas vraiment de saison pour l'extérieur, mais à contempler le paysage je ne ressentais pas une pointe de froid. Les lampadaires donnaient un certain charme au lieu qui aurait donné à tous un grand sourire.

« Excuses-le, il ne sait pas encore tout à fait ce qu’il dit. En tout cas, j’ai l’impression qu’il t’apprécie plus que la moyenne, ça ne m’étonne pas. »

Je m'entendais bien avec les enfants, j'en étais une grande moi aussi. Joshua était déjà un parfait petit homme, mais l'on ne pouvait pas lui retirer son innocence. Cette simplicité et cette inconscience étaient remarquables. J'avais une petite pensée pour Érin qui passait ses vacances en Italie près de Caul. Elle aimait la villa et ce bord de mer, là-bas elle se sentait mieux. Sa maladie était moins présente, de vraies vacances en soi. Elle aussi recevrait son cadeau de Noël à minuit. J'avais tout de suite remarqué son attirance pour les chats à sa façon de prendre Anastasia sur elle et de passer ses doigts dans ses longs poils. Ce soir elle aurait son petit animal. Erin avait un inconscient surprenant qui m'avait tout de suite interpellé. Nous étions toute deux différente, mais avec une part d'histoire commune, l'abandon. Mais cela était déjà loin. J'avais extirpé Érin de cet hôpital dans lequel elle n'y remettrait jamais les pieds, je le lui avais promis.

« Joshua à raison, le père Noël est pour les petits enfants. Et puis j'ai toujours eu du succès avec les adolescents. »

« Pearl, s’il te plaît, promets-moi de faire attention avec les événements qui surviennent. Hélios devient un peu… fou. »

S'il ne pouvait y avoir que lui. Avec tous ces événements la solution la plus raisonnable était de dissoudre l'organisation. Réduire mes travaux en cendres détruire toutes les armes produites et vendues. J'en avais les moyens. Ces armes pouvaient être mises hors d'état si je prononçais ma petite formule magique. J'avais toujours pensé à l'éventualité que tout cela pourrait se retourner contre moi alors j'avais mis en place une sorte de sécurité secrète. Seul moi, Caul et Jun étions au courant et j'étais la seule à connaître la formule. Le pari fou d'armes chimiques mêlé à de la magie. Un résultat explosif.

« Tu me fais penser à Jun. Il ne cesse de me répéter que je devrais déménager l'organisation. C'est ce qu'il y aurait de plus sage, mais m’installer dans un autre endroit que Londres me déplaît. Et puis je suppose que où que j'aille, si ce Hélios à quelque chose contre moi il me trouvera. »

Qu'est-ce que Pearl Smith contre une armée ? J'arriverais sûrement à jouer de mon génie pour leur échapper un temps, mais ces gens n'étant pas enclin à l'abandon. lasse de fuir je finirais par me rendre de moi-même.    

« Quoiqu'il se passe personne ne peut dépasser Pearl Smith »

Un sourire m'étira les lèvres. De toute façon il y avait toujours une solution. La neige tombait de plus belle recouvrant nos cheveux d'une pellicule glacée nous donnant l'air de bonhomme de neige. La nuit était éclairée par ces petites taches blanches qui en heurtant mon visage se transformaient en gouttes d'eau. C'était amusant et agréable.

« Je te promets de faire attention si toi tu me promets d’accourir chez moi si vous êtes en danger. Comme tu le dis si bien, ce roi devient imprévisible. »

Le pouvoir avait le don de rendre les gens incontrôlables. Plus l’Homme détient de pouvoir plus il en veut. C'est un cercle vicieux dans lequel l'Homme est l'acteur même de sa fin. Bientôt il y aurait une révolution. Les Hommes ont toujours su croire, alors ils finiront par vaincre ce nouveau mal. Cependant, il n'existe aucune victoire sans sacrifices. Nous perdrons tous quelque chose ou quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Nienna Selwyn

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 23

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 32 ans.
Double-compte: Lily L. Potter.
Travail/Etudes: Activités inconnues.

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Jeu 2 Jan - 13:50


« Tu me fais penser à Jun. Il ne cesse de me répéter que je devrais déménager l’organisation. C’est ce qu’il y aurait de plus sage, mais m’installer dans un autre endroit que Londres me déplaît. Et puis je suppose que où que j’aille, si cet Hélios a quelque chose contre moi, il me trouvera. »

Comme toujours, Nienna constatait que son amie avait les pieds sur terre et ne redoutait pas l’attaque ou la présence intrusive d’un gouvernement plus puissant qu’elle dans son laboratoire, comme elle l’appelait. Même si Jun paraissait prendre plus à cœur les derniers évènements, Pearl se savait en sécurité par ses propres moyens et c’est tout ce qui importait la jeune femme qui marchait à ses côtés.

« Quoiqu’il se passe, personne ne peut dépasser Pearl Smith. »
« Oh, c’est vrai, oui ! »

Les lèvres souriantes de Pearl se traduisirent dans un léger rire dans la bouche de Nienna. Complémentaires, les deux adultes laissaient petit à petit leurs traces de pas dans la neige recouvrant déjà de manière plus qu’épaisse l’herbe et les chemins de pierre prévus pour circuler. Les garçons, au loin, continuaient leur bataille bien qu’ils ne puissent tenir autant de neige qu’ils le voulaient, les projectiles ne ressemblant plus tellement à une forme bien ronde. Le brouillard neigeux était tout aussi dense, si bien que la distance qui séparait les hommes des femmes réduisait la visibilité à chaque seconde. En toute confiance, Nienna ne s’inquiétait ni pour son fils, ni pour son mari, chacun entre de bonnes mains, enfantines ou non.

« Je te promets de faire attention si toi tu me promets d’accourir chez moi si vous êtes en danger. Comme tu le dis si bien, ce roi devient imprévisible. »

Si toutefois il avait la carrure d’un roi. Laissant quelques secondes passées en silence, Nienna pensait aux dernières réunions auxquelles elle avait pu assister aux côtés de Sahel. Que ce soit en la présence des Malefoy ou organisées par les soins de son beau-père, ces-dernières s’étaient souvent caractérisées par des émeutes d’opinions différentes alors que chaque membre était justement censé partager les mêmes idéaux. Souvent, les points divergents se rassemblaient autour des stratégies à adopter. Que faire face à un homme qui se proclamait roi et prenait possession de toute l’Angleterre sorcière ? Si certains voulaient adopter le profil bas, d’autres souhaitaient coûte que coûte agir et ce, vivement, en oubliant l’anonymat dans lequel d’autres désiraient se plonger. Silencieuse, Nienna ne faisait que constater la folie des Hommes devant la quête de pouvoir et la soif de vengeance autant que celle de liberté.

« Nous sommes en sécurité, ne t’en fais pas, et contrairement à Jun, je ne pense pas que déménager le laboratoire serait la meilleure idée. D’autant plus que je te vois mal habiter ailleurs qu’à Londres, comme tu le dis toi-même, ajouta-t-elle dans un rire taquin. Aux dernières nouvelles, il faiblirait, mais je pense qu’il reviendra en force d’une quelconque manière que ce soit. Pour l’instant, l’essentiel est d’épargner au maximum l’école de sorcellerie. Tu as sûrement entendu toi aussi les prouesses de Mademoiselle Branstone en tant que directrice… »

Et qu’elle avait été déplorable. Déjà qu’alliée à Saint-Clare, ils ne faisaient pas de bons chemins ensemble, alors à la tête de Poudlard, le résultat avait été plus qu’effrayant. Heureusement pour le petit qu’il n’ait pas encore eu l’âge d’entrer en première année. Préférant passer à un autre sujet, Nienna prit une grande inspiration, appréciant l’air frais contrairement à ce que l’on pouvait penser. Qui la connaissait savait à quel point elle détestait la neige. Du moins, dans son état boueux, comme sur le Chemin de Traverse. Ici, entre les grilles du parc, il était plus agréable de marcher en compagnie de Pearl sur qui elle savait pouvoir s’appuyer en cas de défaillance. Tentant d’apercevoir au moins la carrure de Sahel dans le brouillard, la brunette plissa les yeux en même temps que des souvenirs d’antan remontaient à la surface.

« Je ne sais pas dans quel état nous allons les retrouver. Ca me rappelle ma quatrième année, quand toi tu venais seulement d’entamer ta première. Comme tu étais petite ! Quoique je n’étais pas bien plus grande que toi non plus… constata la jeune femme dans un rire. Tout ça pour dire que nous avons passé toute l’après-midi dehors au lieu d’être dans la bibliothèque quand il a neigé le premier jour. Et tu me taquinais bien parce que tu savais que je détestais ça. »

Le cri de Joshua perdant la bataille se faisant admirablement entendre, Nienna en déduisit qu’ils n’étaient plus très loin et garda l’allure de marche. Sûrement allaient-elles les recroiser à un moment donné et ce serait celui de rentrer se réchauffer au feu de bois, les cadeaux s’empilant sur la table basse du salon, non loin du sapin que le petit garçon s’était amusé à décorer en début de mois.
Revenir en haut Aller en bas
Pearl Smith

avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Dans la fumée de l'explosion...

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 27 ans
Double-compte: Artémis-Romain
Travail/Etudes: Trafiquante d'armes

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Ven 3 Jan - 18:36

« Nous sommes en sécurité, ne t’en fais pas, et contrairement à Jun, je ne pense pas que déménager le laboratoire serait la meilleure idée. D’autant plus que je te vois mal habiter ailleurs qu’à Londres, comme tu le dis toi-même. Aux dernières nouvelles, il faiblirait, mais je pense qu’il reviendra en force d’une quelconque manière que ce soit. Pour l’instant, l’essentiel est d’épargner au maximum l’école de sorcellerie. Tu as sûrement entendu toi aussi les prouesses de Mademoiselle Branstone en tant que directrice... »

J'en avais plus qu'entendu. Erin l'avait vécu et m'en avait longtemps parlé. Cela ne l'avait pas touché, du moins pas comme je l'aurais imaginé ou aurais été moi-même. Elle m'en avait parler avec tout le sérieux du monde avant de rire. Sa maladie amoindrissait ce mal. Beaucoup d'enfants étaient mort. Mort pour pas grand-chose. À leur âge l'on prenait les choses trop à cœur, ne réalisant pas les conséquences. La directrice y était pour beaucoup, faisant de tous ces êtres purs des assassins. Je n'avais pas à lancer de pierres sur elle. Moi-même je facilitais le travail de criminels, mais savoir que l'on se trouve loin du dernier maillon destiné à tuer amoindri notre sentiment de culpabilité. Elle se trouvait sur l'un de ces maillons la faisant tout aussi coupable. À croire qu'elle avait voulu cela. Après tout, peut-être voulait-elle cet affrontement, qui sait ce qui pouvait lui venir à l'esprit. J'aurais plutôt pensé qu'elle avait eu peur. Une peur qui lui aurait fait faire d'énormes erreurs. Son amant l'avait quelque pu confirmer en venant la chercher sur un dragon alors qu'elle était inconsciente. Peut-être même que l'arrivée du directeur adjoint, Tobias, avait favorisé cette tragédie. Autrement dit, tous étaient en partie coupables.
Quant à Hélios il fallait regarder son entourage pour voir à quel point il pouvait frapper fort. Les méchants sons toujours les plus forts, dans la mesure où rien ne peut réellement les retenir. Les mangemorts avaient facilement gagné du terrain, n’ayant aucune pensée pour les populations civiles. Protéger leurs membres et encore , nombreux étaient morts tués par leur propre alliés, leur suffisait. Ce manque d'humanité leur était très avantageux, mais cela avait fini par les dissoudre. La trop grande humanité des gentils avaient sauvé ces criminels qui pouvaient aujourd'hui recommencer. Un cercle vicieux en somme.

« En effet je connais toute cette histoire, mais ne gâchons pas cette soirée par la bêtise des grands. »

Je lui faisais un sourire la suivant dans ce tapis blanc qui inondait l'espace d'un épais nuage poudreux. La neige tombait de plus en plus et en plus grande quantité . Toute la circulation moldue allait être bloquée, faisant rager les quelque acharnés de travail ou les non-adeptes de la neige.

« Je ne sais pas dans quel état nous allons les retrouver. Ca me rappelle ma quatrième année, quand toi tu venais seulement d’entamer ta première. Comme tu étais petite ! Quoique je n’étais pas bien plus grande que toi non plus... Tout ça pour dire que nous avons passé toute l’après-midi dehors au lieu d’être dans la bibliothèque quand il a neigé le premier jour. Et tu me taquinais bien parce que tu savais que je détestais ça. »

Un heureux souvenir qui me fit rire. Je découvrais Poudlard pour la première fois sous la neige. L'endroit était si beau. Un paysage qui ressemblait à ceux de mes dessins animés devant lesquels j’étais plongé pendant la période des fêtes. Je me souvenais avoir lancé des boules de neige à ceux qui par malheur passait dans le coin. Des projectiles que Nienna avait reçus bien plus souvent que je ne pouvais m'en souvenir. Mes mains avaient fini rouge écrevisse et je m'étais sûrement dit que jamais je ne referais de bataille de neige. Le froid sur la peau faisait trop mal, mais le souvenir d'une boule s'écrasant sur la cape d'un élève était trop bon pour ne pas recommencer.

« Ils finiront comme j'ai toujours fini. Un grand sourire sur un visage rougi et mouiller pour des mains douloureuses à réchauffer le long du feu. À l'époque nos batailles de neige étaient incomparables et servaient bien trop souvent à la démonstration de nos capacités en enchantement. Toi tu faisais toujours en sorte qu'aucune boule ne puisse t'atteindre et si par malheur elle te touchait c’est une véritable avalanche que tu aurais déclenché. »

Je riais au souvenir de nos bagarres d'enfant qui n'en finissait jamais. J'étais d’ailleurs la première à faire en sorte qu'une attaque à m'en encontre ne reste pas impunie. Un trait de caractère qui persistait encore. Le regard vainqueur de Joshua ayant atteint sa cible -moi- révéla cette faiblesse. Un sourire aux lèvres j'avais vite répliqué en envoyant non pas une mais deux boules qui avaient fait mouche. Je prenais néanmoins son parti lorsque son papa ria de lui en lançant une jolie boule qui lui arriva sur l'épaule. Pour Nienna je me contentais de lui souffler de la poudreuse toute légère qui prit un malin plaisir à rejoindre les flocons déjà présents sur ses cheveux.

« Tu as de la chance, avec le temps je suis devenue un peu plus calme. Cela t'évitera sûrement un bain de neige. »
Revenir en haut Aller en bas
Nienna Selwyn

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 23

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 32 ans.
Double-compte: Lily L. Potter.
Travail/Etudes: Activités inconnues.

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Dim 19 Jan - 13:02


« Ils finiront comme j’ai toujours fini. Un grand sourire sur un visage rougi et mouillé pour des mains douloureuses à réchauffer  le long du feu. A l’époque, nos batailles de neige étaient incomparables et servaient bien trop souvent à la démonstration de nos capacités en enchantement. Toi, tu faisais toujours en sorte qu’aucune boule ne puisse t’atteindre et si par malheur elle te touchait, c’est une véritable avalanche que tu aurais déclenché. »

Oh oui, il était vrai qu’outre le fait qu’elle détestait la fraîcheur et la sensation de frisson que procurait l’éclat d’une boule de neige sur sa peau, le fait qu’elle ne sache pas ce que pouvait renfermer ce nuage blanc sous l’enchantement d’un autre l’effrayait à cette époque là. D’ailleurs, celle qui s’écrasa sur l’épaule de Pearl ne lui donna aucun doute sur son destinataire. Joshua, l’éclat de rire aux lèvres, savourait sa victoire sur son paternel en s’attaquant aux filles, particulièrement à celle avec qui il semblait nouer des liens que seuls les adolescents pouvaient comprendre. La répartie de leurs invitée ne tarda pas à arriver, rendant en double ce que le petit garçon avait pu simplement lui envoyer. Ce que reçu Sahel en guise de représailles fit éclater de rire la jeune femme qui observa le visage déconfit de son mari. Lui qui avait l’habitude de laisser son fils gagner, il se retrouvait un peu penaud de voir qu’il n’avait plus besoin de ce jeu là en compagnie d’une femme aussi maligne.

Le souffle de poudreuse que reçu NIenna la poussa à fermer les yeux alors que l’envie de rire un peu plus la prenait. Soufflant pour dégager les dernières particules de neige qui refusaient de s’accrocher, la jeune femme secoua la tête dans un mouvement vif.

« Tu as de la chance, avec le temps, je suis devenue un peu plus douce. Cela t’évitera sûrement un bain de neige. »
« Ne parlais-tu pas d’enchantements, tout à l’heure ? »

Et dans un mouvement de baguette furtif, un petit tas de neige se souleva pour s’envoler de quelques mètres dans le ciel et terminer en mille et un petits éclats, tel un feu d’artifice. Sahel, la main sur l’épaule de Joshua le poussa sous les flocons en sachant que tous ne tarderaient pas à rentrer à la maison pour partager le dessert et ne pas déroger à la tradition des cadeaux quand auront sonner les douze coups de minuit. D’ailleurs, la parure devait maintenant soigneusement trôner sur la table dans son écrin de velours par les soins de l’Elfe en attendant leur retour.

« Rentrons ! Avant que je ne me prenne une nouvelle attaque par les mains habiles de mon fils, répliqua Sahel en attrapant ce dernier pour le glisser sur ses épaules. »

Glissant sa baguette dans le flanc de ses poches, Nienna ajusta son capuchon pour s’abriter des derniers flocons et saisit le bras de Pearl sur le chemin du retour. Heureuse de cette petite soirée, la petite brune profitait de chaque instant avec cette curiosité de vivre toutes les secondes.

(…)

« Hé, tu veux pas prendre une autre part plutôt que de piquer dans la mienne ? »

Le petit garçon lança un regard en direction de sa mère qui esquissa un rire de taquinerie. Cette-dernière se levant, elle remercia d’un sourire sincère son Elfe de maison qui leur restait fidèle de génération en génération depuis les arrières grands-parents de Sahel. Lui laissant le dernier paquet entre les mains, il l’aida pour les autres au fur et à mesure qu’elle commençait à les distribuer.

« Celui-ci est pour mon adorable petit garçon qui grandit de jour en jour, celui-là est pour mon merveilleux mari qui m’apporte un amour sans failles et enfin, pour la plus belle invitée que nous ayons eu dans cette maison et pour ma fabuleuse amie. »

A chaque personne, Nienna tendit les paquets qui correspondaient à leurs présents. Taquinant son fils d’une ébouriffure dans les cheveux, gratifiant son époux d’un baiser et enlaçant son amie pour lui déposer son écrin devant elle, elle reprit sa place en tant que maîtresse de maison. Le feu avait rougi les mains de Joshua qui n’attendit pas pour déchirer le papier, les joues de Pearl étaient elle aussi rosies par la chaleur. Sahel, lui, laissait aux autres le privilège de la surprise, sachant qu’il partageait pour la première fois depuis des mois, une journée et bientôt une nuit avec sa femme. Ils auraient le temps de se retrouver, plus tard.

« Pearl, ouvres vite, ça ira à merveille avec ta robe. Tu n’en seras que plus ravissante, encore. »

Le sourire de Nienna indiqua la présence d’une parure de rubis rouge sur le tissu de l’écrin, pressée de pouvoir en faire profiter son amie en lui accrochant au cou.
Revenir en haut Aller en bas
Pearl Smith

avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Dans la fumée de l'explosion...

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 27 ans
Double-compte: Artémis-Romain
Travail/Etudes: Trafiquante d'armes

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Dim 26 Jan - 10:24

Nous avions fini par laisser ce tapis blanc et cette température désagréable à l'Homme pour rentrer bien au chaud. À l'intérieur il y avait ce feu qui réchauffait toute la maison, ce feu si beau et chaud. J'avais toujours eu envie de toucher ces flammes qui s'amusaient à crépiter. Papa m'avait souvent fait croire qu'il savait manier le feu sans magie. Il avait constamment sur lui un briquet, que je prenais pour un objet magique. En fait il n'y avait pas de magie. Un objet moldu qui lui servait à allumer ses gros cigares cubains, ses préférés. Il actionnait la petite roulette qui générait une flamme et devant mes yeux il faisait passer sa main sur la flamme sans que jamais il ne se soit brûlé. J'avais vite compris que c'était ce mouvement rapide qui éloignait la flamme, mais dans ces moments-là il avait été un super héros. Le feu de cette cheminée était bien trop imposant et brûlant pour que je me tente de faire la même chose, mais c'était un joli rêve de penser pouvoir tenir dans ses mains une boule de feu. Une idée parmi tant d'autres... Peut-être que ma prochaine expérience consisterait à créé cet exploit. Mes idées étaient bien trop nombreuses pour toutes les réaliser, alors sûrement que celle-ci finirait dans une boîte a idée. Dans l'une de ses nombreuses boîtes qui se trouvaient dans ma maison.
Tout comme le repas le dessert fut royal. C'était autre chose que mon sandwich fait en quatrième vitesse par Vallas. Le pauvre préparait chaque jour de très bon repas pour lesquels je ne prenais pas le temps de m'arrêter. Il y avait bien trop de choses à faire est à penser. Ce n’est qu'au moment de me coucher que je prenais véritablement le temps. Le rituel était simple, mais je ne le pressais pas. Je prenais un temps inimaginable pour me laver et me mettre en pyjama tout en parlant à Anastasia qui levait légèrement la tête à chacune de mes phrases. Mon thé de minuit était toujours fumant sur la table du balcon et je le buvais, entouré de ma couette, en regardant l'étendue de la nuit. J'en profitais également pour épier Jun qui prenait toujours son rôle de garde du corps très au sérieux. Parfois, je le savais, il se posait sur le bacon et surveillait. Il pensait la plupart du temps que je dormais profondément, mais le sommeil et parfois difficile à trouver. Les idées fusent et empêchent cette envie d'abandon physique du corps entre ces couvertures. Mais c'est toujours sereine que je finissais par m'endormir. Je savais que rien ne pouvait m'arriver.
Rien ne pourrait m'arriver comme ici dans cette salle à manger. Tout le monde était heureux et rien n'aurait pu gâcher cela. Je m'amusais à regarder Joshua engloutir le gâteau de sa maman comme je le faisais petite avec mon père d'adoption. Le plus drôle était que c'était tout d'abord moi qui avais joué aux espionnes pour récupérer dans les cuisines quelques restes que je lui avais apporté discrètement durant ces quelques jours où il c'était cacher dans ma maison. Ma maison de campagne cachée loin, très loin de la ville et de ses langues de vipères. Cela avait été amusant. Lui, le bandit et moi la répudier. Un duo étrange qui avait bien marché.
L'heur était aux cadeaux, le moment le plus attendu par ce jeune garçon et moi. J'imaginais déjà la présence du cadeau de papa dans ma chambre, comme chaque année. Mais pour le moment un écrin se trouvait sous mes yeux. Je mordais ma lèvre inférieure en regardant les yeux de Nienna qui me dictaient d'ouvrir la jolie boîte que pour une fois j'ouvris lentement. Doucement j'avais soulevé le couvercle découvrant sur un tissu de satin blanc une parure d'un rouge flamboyant. J'avais un grand sourire sur les lèvres. J'avais un faible les beaux objets. Trop matérialiste, mais cela m'emplissait à chaque foi de joie.
« Nienna... Il ne fallait pas... C'est magnifique. »
Je me levais avec l'écrin et me dirigeais vers Nienna que je prenais dans mes bras avant qu'elle ne m'accroche cet art de joaillerie autour du cou.
« Merci beaucoup. »
J'allais également remercier Sahel et puis Joshua qui se débattait à retirer tout le papier cadeau de son présent. À mon tour je faisais apparaître un cadeau à chacun. Un paquet fin et rectangulaire qui sembla amuser Joshua don le contenu allait, je l'espérais, l'amuser. Une plume dernier cris qui écrivait toute seule ce que nous pouvions penser. Cela m'avait beaucoup amusé. Pour Sahel, je ne savais pas vraiment ce qu'il pouvait bien aimer alors l'idée d'une montre magique m'était venue à l'esprit. Enfin, pour Nienna j'avais tout de suite pensé à une bague. Une bague similaire à celles que nous avions imaginées possédé un jour lorsque nous pensions au futur. L'on pouvait s'imaginer marier au plus beau garçon du collège qui nous offrirait une belle et imposante bague. Autant de rêves de jeunes filles innocentent qui ne c'étaient pas forcément réaliser, surtout pour moi. En grandissant mes rêves avaient changé.
« Je ne sais plus vraiment si c’est ce genre-là dons tu rêvais allongé sur l'herbe du parc de Poudlard, mais au plus loin que je me souvienne tu changeais d'idée chaque jour. »
Un petit rire m'échappa tout pendant que je pensais à quel point ce devrait être agréable de vivre chaque jour comme ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Nienna Selwyn

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 23

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 32 ans.
Double-compte: Lily L. Potter.
Travail/Etudes: Activités inconnues.

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Ven 28 Fév - 11:23


Flashback.

« Nienna, tu vas te marier avec lui ? »
« Avec qui ? »
« Bah Sahel. »
« J'en sais rien, Pearl, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. »

Allongées sur ce carré d’herbe gigantesque, les deux jeunes femmes observaient le ciel d’été défilé sous leurs yeux sans nuages. Pearl à la gauche de Nienna, elles s’étaient enfin retrouvées pour quelques heures dans le tumulte de leurs examens de fin d’année et c’était avec un bien fou que l’adolescente partageait ce moment avec son amie. Leurs cinq années d’écart ne les empêchèrent pas d’avoir des conversations très matures et c’est avec une certaine réticence que Pearl observait l’histoire bien plus que naissante à présent entre ce Serpentard et cette jeune Serdaigle. Sans hésitation et en trempant sa plume dans du miel, elle lui avait fait part de son inquiétude et Nienna la rassurait chaque fois que la discussion dérivait sur ce sujet. Après tout, elle pourrait aisément l’évincer de sa vie si l’envie lui en prenait, non ? Pour l’instant, cette envie lui paraissait loin. Il avait cet amour qui la transportait étrangement. Il avait ce qu’elle n’avait jamais eu.

« Je viendrais avec toi choisir ta bague. »
« Je crois que c’est lui qui doit la choisir, non ? »
« Ah, peut-être, j’en sais rien. Mais j’espère qu’il a des bons goûts quand on connait les tiens ! »
« Hé, je ne suis pas difficile ! »
« Nienna… »
« Bon, d’accord, un petit peu. En même temps, je t’ai déjà donné mille exemples de bagues. Et puis, c’est normal, regarde les laiderons de cette école. »

Un petit groupe d’adolescentes passaient devant les deux jeunes filles, gloussant d’une ânerie lancée par une autre, probablement par rapport à un des garçons tant convoité du château. Pas plus âgées que des sixièmes années, elles ne prêtèrent pas attention aux filles allongées mais Nienna ne les loupa pas dans sa réflexion. Elle avait horreur de ce genre de filles trop sûres d’elles-mêmes et qui ne valaient pas un clou, tout autant que leurs boucles faussement naturelles. Poussant un soupir d’exaspération et laissant sa tête tombée au creux de l’herbe, la brunette profita du rayon de soleil pointé sur elles deux. Installées à l’ombre, elles savaient pertinemment, malgré leur amour pour cette sphère flamboyante, qu’elles ne survivraient pas deux heures sous la chaleur. Alors, de temps en temps, quelques rayons leurs faisaient grâce et doraient leurs peaux, déjà matte pour l’une et bien peu pour la deuxième.

« Tu la veux comment cette fois-ci ? »
« Pas grosse. Simple mais flamboyante de beauté. »
« Avec un beau diamant, quoi. »
« Voilà. Et en or blanc. Parce que je trouve ce métal fabuleux. »
« Une autre idée ? »
« On verra bien demain, conclua Nienna dans un rire accompagné de celui de Pearl. »

Flashback.

Un sourire timide se dessinait sur les lèvres de la jeune femme qui se rappelait une énième conversation qui avait rythmé son été au château avec Pearl. Ravie que la parure plaise à son amie, elle tenait le petit écrin de bijou au creux de sa main et attendait de découvrir les présents auxquels Pearl avait pensé. Une montre magique pour Sahel était une merveilleuse idée, la plume tout autant lorsqu’on savait que Joshua se prenait de passion pour l’écriture depuis quelques semaines. Se décidant enfin à ouvrir la minuscule boîte pendant que Joshua s’extasiait et que les deux hommes remerciaient Pearl, le sourire de Nienna se transforma en rire lorsque la vue d’une des centaines de bagues qu’elle avait pu décrire s’exposait à elle. L’or blanc et le diamant se trouvait déjà à son doigt depuis ses dix-huit ans, lorsqu’elle avait épousé Sahel – ce pourquoi, d’ailleurs, elle soupçonnait Pearl de lui en avoir touché deux mots. Alors lorsque le saphir rouge, petit mais flamboyant, se glissa à son annulaire dans une douceur infinie, la jeune femme eut l’impression d’être retournée à ses seize ans.

« Je ne sais plus vraiment si c’est ce genre là dont tu rêvais allongée sur l’herbe du parc de Poudlard, mais au plus loin que je me souvienne, tu changeais d’idée chaque jour. »
« Pearl, merci mille fois, elle est sublime. »

Rejoignant la chaise de son amie pour la serrer dans ses bras, Nienna se laissa aller dans les bras de Pearl pour cette étreinte amicale mais passionnée. Elle était heureuse de l’avoir auprès d’elle et heureuse que la rancune ne soit plus de ce monde. Heureuse les voir tous réunis ce soir.

D’un coup de baguette, le feu se fit plus vif afin de réchauffer la pièce plus rapidement. Pendant leur escapade, leur Elfe avait eu la bonne idée d’aérer la pièce mais l’air frais restait bien présent, même fenêtre fermée. Approuvant sa demande de débarrasser la table, la jeune femme laissa l’œuvre à l’Elfe de maison tandis que Sahel et Joshua emmenait Pearl sur le canapé du salon. Là, plusieurs verres de thé les attendaient, la présence de table basse laissant une bonne place à la petite troupe pour circuler. D’ailleurs, c’était là que Sahel et Nienna s’amusait parfois à se lancer quelques sortilèges bien inoffensifs pour faire briller les yeux de leurs fils.

« Enfin, blottissons-nous dans ce canapé. »

Nienna s’affaissait quelque peu tandis que Sahel se hissait sur la bibliothèque.

« Oh non, non, pas les photos de Poudlard, veux-tu… »
« Je suis sûre que Pearl serait ravie de voir ceci. »

Une photographie se glissant de la couverture de l’album, deux adolescentes riaient aux éclats sur le morceau de papier, une à demi-pliée tandis que l’autre s’amusait à la décoiffer avant qu’elle ne se redresse. Alors, le visage de Pearl et Nienna se dessinait un peu plus, l’une terminant sa septième année et l’autre à l’aube de sa deuxième. La différence d’âge ne se discernait même pas.
La jeune femme se redressa et prit la photo entre ses mains.

« Je pensais l’avoir perdue… Pearl, ce que tu as pu faire à mes cheveux ! lança-t-elle, hilare, tandis que Joshua se penchait sur la photo. »
Revenir en haut Aller en bas
Pearl Smith

avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Dans la fumée de l'explosion...

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 27 ans
Double-compte: Artémis-Romain
Travail/Etudes: Trafiquante d'armes

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Ven 25 Avr - 5:41

J’appréciais plus que jamais l'étreinte de mon amie. Bien plus que lorsque nous nous trouvions ensemble à Poudlard. IL y avait quelque chose en plus. Déjà je n'avais plus 12 ans. Je savais aujourd'hui ce que voulait vraiment dire avoir des amis. À 12 ans, un simple bonjour était de l'amitié. J'avais vite compris que non. Aujourd'hui, plus personne ne me prenait ainsi dans ses bras. Certains devaient l'imaginer, comme un fantasme, d'autres espéraient un jour pouvoir le faire et me tuer en même temps. C'est ce pour quoi je craignais Dalaigh. Bien qu'il m'affirmait le contraire je ne pouvais être sure de ce qu'il pouvait réellement penser. Avec Nienna, j'étais certaine que rien ne pouvait arriver. Je me demandais même comment faisait-elle pour vivre sans " gardien " pour se protéger davantage. C'était une tout autre atmosphère que celle de mon typique manoir Londonien et de ces gros bras gardant chaque porte. La sécurité était assurée, mais il régnait toujours un certain mal être. Tous étaient prêts à empêcher toute personne non autorisée d'entrée en risquant leur vie. Le plus sérieux d'entre eux était bien sûr Jun qui restait parfois toute une nuit devant la porte de ma chambre à attendre une soi-disant insurrection.
Nienna me remerciait pour son cadeau ce qui me fit rougir.

« Il ne fallait pas moins que ça pour égaler ta grande beauté ! »

Nienna avait toujours été plus belle que moi. À Poudlard tous tournaient la tête sur elle et ses cheveux toujours bien coiffés. Mes cheveux en comparaison n'étaient qu'une épaisse masse que j’attachais au gré d'une nuit d'insomnie. Tanto très long tanto cour et Rose je les changeais sur un coup de tête, une envie qui me passait par la tête.
La soirée avançait rapidement et déjà nous sortions définitivement de table. Le moment de mon retour ne tarderait pas, mais l'on décida de prolonger encore un peu cette soirée. Les garçons un air malicieux sur leur visage me conduisaient au canapé sur lequel je me laissais tomber le ventre plein. Le repas avait été divin et je m'étais un peut trop laisser tenter.
Finalement, le jeune Sahel avait prévu de sortir nos têtes d'adolescente d'un album dont une photo s'était échappée. Nienna l'avait ramassé avant que nous ne la découvrions tous. Au final s'était amusant de se revoir comme ça. Moi-même je ne me souvenais absolument pas du moment où cette photo avait été prise. Ce qui comptait été le fait que nous semblions nous amuser.

« Je pensais l’avoir perdue… Pearl, ce que tu as pu faire à mes cheveux ! »

J'allais poser ma main sur son épaule en souriant.

« J'étais jalouse de tes cheveux toujours impeccable... Regarde les miens. »

Je m'étais prise d'un fou rire. Jeune, je n'avais jamais prêté attention à mon apparence physique. Je prenais une tasse de thé que le gentil elfe venait de me donner et en buvais une gorgée.

«Comparé à toi il m'a fallu du temps pour comprendre à quel point l’apparence était importante . »

Je n'aurais surement jamais vendu autant d'arme sans mon apparence physique. Il fallait attirer les potentiels clients.
Revenir en haut Aller en bas
Nienna Selwyn

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 23

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 32 ans.
Double-compte: Lily L. Potter.
Travail/Etudes: Activités inconnues.

MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   Dim 8 Juin - 13:21

« J’étais jalouse de tes cheveux toujours impeccables… Regarde les miens. »

Ils partagèrent tous un rire, Joshua surprit de voir sa mère détendue d’une manière aussi enfantine. Même lui fit remarquer que la différence d’âge n’apparaissait pas, autant pour Pearl que pour Nienna. Faisant défiler la photo jusqu’à son amie, la jeune femme prit un verre de thé posé sur le plateau de la table basse et laissa échapper une volute de fumée dans les airs. Pearl avait toujours pensé être l’ombre physique de son aînée alors qu’elle-même dégageait un charme fou qui ne faisait que s’amplifier avec les années. Elle n’était pas de ces femmes qui prenaient une ride et en abîmait leur peau, non, tout était un ensemble de traits chez elle qui était conçus pour en faire chavirer le cœur de plus d’un.
C’était d’ailleurs le succès principal de ses premiers contacts commerciaux.

« Comparé à toi, il m’a fallu du temps pour comprendre à quel point l’apparence était importante. »
« Et Dieu que tu es encore plus belle aujourd’hui qu’hier. »

Un sourire complice partit en direction de Pearl qui avait redéposé la photo sur le bord de la table. L’heure avançait à une vitesse incroyable et c’en était presque affolant de voir à quel point le temps pouvait nous jouer des tours. C’était un réveillon de Noël peu ordinaire puisque c’était la première fois que les deux sœurs se retrouvaient en dehors de Poudlard pour fêter celui-ci. Outre les cadeaux qui n’étaient que matériaux, c’était une chaleur humaine incomparable que de se retrouver autour de cette table, face à ce feu, avec les personnes qui comptaient le plus à nos yeux.

« Je crois que je vais aller me coucher, lança le petit garçon à l’attention de ses parents dans un bâillement sonore. »
« Je t’accompagne, répondit Sahel. »
« Et moi je vais raccompagner Pearl, répliqua Nienna en s’adressant aux garçons, je ne voudrais pas que tu rentres beaucoup trop tard toute seule avec ce qu’il se passe en ce moment. »

Alors que Joshua embrassait une énième fois Pearl pour la remercier du présent et que Sahel la remerciait de sa présence en une bise amicale et sincère, Nienna accepta sa capeline de la part de l’Elfe de maison et lui laissa le soin de tendre le manteau de leur invitée à cette-dernière. Attrapant les clés d’un geste furtif, elle embrassa tendrement son fils et fit la promesse de rester sur ses gardes à son mari.

« Allons-y, si tu es prête. »

Alors, Nienna laissa Pearl franchir le pas de la porte, sachant que les prochaines minutes de marche ne serait que retrouvailles personnelles et souvenirs partagés dans la joie de pouvoir se tenir près l’une de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée floconneuse pour un noël joyeux [Nienna et Pearl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soirée tropicale [pour tous les étudiants et profs !]
» soirée gala pour vampire (Pv Lise) [Terminé]
» DJ pour vos soirée
» Soirée de bienvenue [LIBRE POUR TOUS]
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obscuro Momentum ::  :: Archives :: Saison 2-