Obscuro Momentum
Bienvenue à toi, intrépide futur membre ! Ou bien rebienvenue à toi, feuille de lotus préférée. Si tu es une feuille de lotus, connecte-toi. Si tu es un intrépide futur membre, explore le forum à ton aise ! Notes que si tu t'inscris, nous t'accueillerons avec les bras ouverts. Et si tu nous fais un élève à gryffondor ou à poufsouffle, nous te vénérerons encore plus parce que nous en avons besoins !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Obscuro Momentum
♣ Fondateur ♣
avatar
Messages : 489
Date d'inscription : 04/05/2012

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage:
Double-compte:
Travail/Etudes:

MessageSujet: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   Sam 15 Fév - 23:13





« Laila ne me pardonnera jamais si quelque chose t'arrivait. Mais je veux t'envoyer faire cette mission. J'ai besoin de toi. Bien sûr, elle ne pourra pas t'accompagner...»

« Je ne le voudrais pas. »

Tobias avait, face à lui, un jeune homme tout à fait capable de partir en mission, mais réticent à partir en guerre. Il savait bien que Romain avait été cicatrisé par la bataille qui avait eu lieu il y a environ un an, mais comme il l'avait exprimé, il avait besoin de lui. Ses effectifs étaient moindres et tous les sorciers qu'il avait sous la main allaient y aller. Il fallait à tout prix empêcher Hélios de tuer d'innocentes gens et de capturer Branstone et Saint-Clare avant lui. Ces deux personnages valaient beaucoup dans des temps comme ceux-ci et Tobias vivait dans l'espérance de joindre forces avec eux pour abattre la tyrannie d'Hélios. Lorsque et si cela adviendra, il devra penser à un compromis entre eux. Mais pour l'instant, il fallait à tout prix arrêter la monarchie.

Un cognement se fit entendre.

« Entrez. »

Lily Potter se pointa, la baguette à la main, prête à partir. Le directeur lui sourit et lui offrit des amandes enrobées de yaourt. Il avait eu ses doutes quant à la participation d'une si jeune élève, mais elle a pourtant su se montrer capable en tant que soldate extraordinaire, mettant à contribution tout ce qu'elle peut à la cause. Tobias n'est pas aussi père-poule que l'on pourrait le croire, et n'hésite pas à faire participer une élève de quatrième année aux stratégies soit-disant "militaires". Après tout, son père a vaincu le Seigneur des Ténèbres à un âge très jeune et sa mère a elle aussi goûté aux tumultes de la deuxième Grande Guerre.

« Il ne manque que... »

Margaret Clarendon, Victoire Weasley-Scamander et Gavried Foil arrivèrent tous trois dans le bureau du directeur, via la cheminée. Ils se saluèrent tous chaudement avant de s'assurer que tout le monde était prêt pour le combat.

« Je ne vais pas vous mentir: cette mission est dangereuse. Nous allons à la fois faire face aux patrouilles royales mais aussi à Saint-Clare et Branstone, deux sorciers capable d'une magie exceptionnelle. Une fois que nous les aurions attrapés, il va falloir gérer leur capture. Mais notre force est notre unité et notre ferveur. Je doute que dans les autres factions le lien d'amitié et de confiance soit présent. »

Il sourit chaudement et offrit d'autres amandes enrobées de yaourt.







♣ Un seul tour ce déroulera ici. Celui-ci débute le dimanche 16 février et se terminera jeudi le 20 février.

♣ C'est un sorte de prologue, alors Prenez le temps de situez votre personnage par rapport au post PNJ. Ensuite: en route pour Ste Mangouste!




Revenir en haut Aller en bas
http://obscuro-momentum.forumactif.com
Romain P. Lesage
♦ Faculté d'Art et de Lettres ♦
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 17/11/2012

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 19 ans
Double-compte: Artémis - Pearl
Travail/Etudes: Etudiant

MessageSujet: Re: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   Dim 16 Fév - 7:07

Je veux que le pouvoir périsse
de par ce qui reste de bon en l'Homme.


Love... not War.




Event





Il était loin le petit garçon parisien qui rêvait de magie somptueuse. Il était loin celui qui pensait que d'un coup de baguette l'on pouvait tout arranger. Je n'étais plus ce petit garçon insouciant qui regardait par les fenêtres ce qui lui semblait être la liberté. Même dehors l'on n'était pas vraiment libre. Il y avait toutes ces choses à commencer par ces devoirs que l'on acquérait grâce à nos droits ou quelque chose du genre. La politique et moi ne sommes pas très proches. Je ne la dénigre pas, mais je crois que tout nous oppose. Comme le disait un philosophe don le nom m'échappe " La paix n'est qu'un intervalle entre deux guerres " un intervalle si infime, que l'on ne sait vraiment l’apprécier. L'on craint toujours ce moment fatidique où l'Homme prendra les armes et massacrera ses semblables au nom de la paix... Je suis d'avis que ce mot, Paix... n'a plus aucune réelle signification. La paix n'existe pas, il n'y a qu'un cessé le feu... une pause... un temps de répit. La paix intérieure existe, mais je ne connais pas encore ou ne comprends pas la paix que l'on qualifierait d'extérieur à son être et qui dit que nous sommes tous frères et sœurs.
Je plains celles et ceux qui nous regardent nous déchirer. L'Homme était destiné à régner en maître sur la terre, mais parmi les Hommes l'on créait bien sûr d'autres catégorie. Blanc, noir et même jaune en font partie, tout comme aujourd'hui fait partie ce sang qui coule dans nos veines. Ce sang, liquide nécessaire à la vie dans lequel s’inscrit toute notre génétique comme un livre rassemblant toute l'existence de l'humanité. C'est au nom cet " héritage " qu'il m'a fallu prendre ce que j'en suis venu à craindre. Un concentré de joie et d'horreur dont je ne savais plus quoi faire. J'avais regardé longtemps cette boîte en verre que j'avais voulu transparente pour pouvoir toujours garder un oeil sur elle sans jamais avoir à la toucher. La nuit je l'entendais m'appeler. Elle m'en voulait de la laisser ainsi seule, dans ce coton blanc qui la rendait presque invisible. Elle était belle cette baguette. De son bois de lierre blanc elle reflétait les rayons du soleil, son cheveu de sirène était envoûtant et lui donnait presque la parole. J'étais resté longtemps assis sur mon lit en pagaille, recouvert de cahiers d'étudiants et d'ouvrages emprunté à la bibliothèque. Je l'avais regardé, encore et encore.
Je ne pouvais dire non à l'appel de Tobias. À dire vrai le non était bien plus que présent sur mes lèvres, mais était aussi présent le fait que j'aurais voulu prendre la place de tous les autres pour qu'ils n'aient pas à faire ça. J'y allais pour que personne n'ait à prendre ma place. J'aurais dû y aller par conviction. Mais je ne savais plus laquelle valait-il mieux adopter. Au final, tous s'accordaient à la guerre, aux complots, aux alliances et toutes sortes de chose militaire.
C'est ainsi que j'avais sorti, ce qui se voulait le prolongement de ma main, de son écrin à un dessein que je ne voulais pas.

« Je prends l'arme pour vaincre le mal,
Que je créerais de nouveau,
Pardonne nous,
Nous ne sommes que des Hommes,
De piètres visages à ton image,
Loin de comprendre,
Ce que Tu attends de nous.»
       

* * *

Je n'avais pas échangé beaucoup de paroles avec Tobias. J'étais là face à lui, répondant par quelques mots à ses longues tirades. Je ne pouvais dissimuler ce que je ressentais. Mon état de désolation était aussi brute que la pierre de ce château. Je ne voulais pas masquer ce manque d'entrain et je pense que tous connaissaient déjà mon avis sur la question. J'étais prêt à protéger. Je n'avais pas peur, cela ne servait à rien. Si je mourrais il en serait fini de cette souffrance. J'étais heureux que Laïla n'eût pas été convié à cela. Elle devait rester en sureté, ici, à Poudlard. Le seul endroit où elle ne craignait rien. Nous devions capturer notre ancienne directrice ainsi que notre ancien ministre. Je ferais cela comme un petit soldat, me contentant du minimum. Je ne tuerais pas, ne blesserais pas, ne ferait rien qui puisse porter préjudice à autrui.
L'arrivée de Lily produisit une grimace sur mon visage tout pendant que j'expirais profondément. Je voulut lui dire qu'elle devait partir, mais d'autres arrivèrent. Je reconnaissais Gavried auquel je serrais la main , Victoire à qui je faisais une accolade sincère et Magaret que je ne connaissais pas en privé, mais simplement via les journaux. Je serrais Lily dans mes bras tout en fermant les yeux pour profiter de son odeur de jeunes demoiselles et lui soufflais à l'oreille toute la tristesse que j'avais à la voir ici. Je n'écoutais pas ce que disait Tobias. Je n'avais pas le coeur à entendre ce qu'il aurait de militaire à dire. L'on ne pouvait de toute façon pas prévoir à l'avance ce qui se passerait.    


Revenir en haut Aller en bas
Lily L. Potter

avatar
Messages : 2981
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 22

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 14 ans.
Double-compte: Nienna Selwyn.
Travail/Etudes: Quatrième année.

MessageSujet: Re: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   Dim 16 Fév - 8:27

« Vous me rendrez votre devoir avant la fin de la semaine, Miss Potter ? »
« Bien évidemment. »

Ignorant l’obligation scolaire qui se tenait à elle, Lily laissa ses affaires tombées dans son sac à dos non sans nonchalance, trahissant cependant son excitation lorsqu’elle sortit en trombe de la salle de classe. Les couloirs bondés des élèves quittant leurs cours respectifs, la vague de sorciers affluant des cachots ou l’autre quittant les escaliers de la Tour d’Astronomie ne l’intéressaient même pas. Sa fin de journée marqué par cette sonnerie, elle sentait les tensions régner des élèves appartenant durs comme fer aux idéaux de l’Ordre du Phénix.

Rejoignant le dortoir, elle y abandonna toutes ses affaires pour ne saisir que sa baguette et enfiler un sweat après avoir délaissé sa robe de sorcière. Le temps ne lui manquait pas mais elle avait compris par maints évènements qu’il filait à une vitesse folle. Jetant un coup d’œil au temps nuageux se trainant dehors, elle ne refusa pas l’écharpe qui s’enroula soigneusement autour de son cou. Détachant enfin ses cheveux après cette longue journée d’attente, elle glissa sa baguette dans la poche de son jean et fila en dehors du dortoir.

Depuis combien de temps n’avait-elle pas vu Romain, Laila, Gavried, tout ceux-là ? Même le directeur, elle ne l’avait croisé que très rarement et voilà qu’ils allaient se rencontrer dans une situation que peu commune. Atteignant sans difficultés les escaliers menant au bureau directorial, la Lionne se stoppa un moment devant la porte d’ébène qui s’offrait à elle. Son esprit vagabondait dans des souvenirs que trop récents, appartenant qu’à elle-même. La douleur de perdre un ami, la sensation étrange de retrouver une mémoire oubliée, l’immense désarroi de constater que l’on était toujours accroché à quelqu’un par quelques moyens que ce soit, qu’il appartienne ou non à sa fratrie. Verrait-elle Matthias Hobbes ? Devrait-elle encore l’affronter alors que leur relation cessait peu à peu de se détériorer ? Elle avait compris ce qu’il avait voulu dire pendant leurs débats à Poudlard. Peu importe qu’ils ne fassent pas partie du même groupe, que leurs Sangs soient incompatibles et que leurs idées soit diamétralement opposées. Ils avaient le droit de s’apprécier. Cela ne rendait que plus riches leurs discussions. Plus hostiles.
Un sourire orna ses lèvres. Probablement n’hésiterait-il pas à pointer de nouveau sa baguette vers elle. L’excitation n’en était que plus belle.

Sa main frappa le bois et elle fut autoriser à entrer. Sa baguette en main après l’avoir longuement observé pour sa force, elle accorda un sourire au directeur et se positionna aux côtés de Romain qui la gratifia d’une étreinte. Les mots qu’il lui glissa à l’oreille traversèrent son échine pour se loger dans son cœur mais elle préféra ignorer les recommandations de son ami pour le rassurer d’une pression amicale sur la main. Tout se passerait bien, elle en était convaincue. Ils étaient organisés.

Sa cousine ne tarda pas à apparaître sur le palier de la cheminée, accompagnée de Margaret Clarendon, connue pour sa haine envers sa famille et Gavried, auquel elle sauta à la nuque.

Ils étaient soudés.
Prêts.
Revenir en haut Aller en bas
http://newhysteria.tumblr.com/
Gavried N. Foil
♦ Faculté de Politique ♦
avatar
Messages : 183
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   Dim 16 Fév - 11:25

- Je persiste à dire qu'il est tout à fait imprudent de laisser Gavried partir au combat.

- Et pourquoi ça ? Le garçon est courageux, il nous l'a maintes fois prouvé.

- Il est bien trop jeune !

- Il a 18 ans ! Quel âge avions-nous, nous, quand la guerre a commencé ? Nous n'étions même pas majeurs. Et Lilian, elle n'avait que 15 ans à l'époque de la Bataille de Poudlard !

- Vous vous souvenez de juin dernier ? Vous voulez que ça recommence ?

- C'était un accident ! Gavried se connaît et sait comment gérer sa particularité.

- Il est beaucoup trop fragile ! Dois-je vous rappeler qu'il vient à peine de se faire gravement blesser par cette maudite Artémis Dragonneau ?

- C'est toi qui l'a soigné, Liz. Et tu nous as assurés qu'il ne lui restait plus la moindre trace de cet incident.

- Nous pourrions au moins l'accompagner ?

- Certainement pas, Morgane. Tu te rappelles de la dernière fois, sans doute ?

- Petite sœur, tu ne bougeras pas d'ici. Ecoutez-moi. Nous avons tous les quatre combattu pendant la Première Guerre. Nous avons remis ça pendant la Deuxième. Lilian est partie au combat, elle aussi, quand ça a été son tour. Il est normal que Gavried prenne le relais maintenant.

- Et s'il se fait tuer, ce sera normal aussi ?

- Tout à fait. Mais je crois en lui. Il ne se fera pas tuer.

- Arthur, tu n'as pas de cœur !


Ce devait bien être la centième fois que ce débat recommençait. Je ne prenais plus la peine de compter. Adossé à un mur, les bras croisés, je contemplais la scène comme si j'étais à un match de tennis. Mais en voyant Arthur visiblement blessé par la dernière remarque de Liz, je me décidais à intervenir.

- Hum hum. Je suis là. Bonjour. Peut-être pourriez-vous cesser de faire comme si je n'étais pas là et me laisser donner mon avis. Non ?

J'attendis que les quatre paires d'yeux se soient tournées vers moi avant de poursuivre.

- Vous êtes tous les quatre d'honorables combattants, nous sommes d'accord. Mais on ne va pas se mentir, vous êtes vieux. Il est hors de question que l'un de vous y retourne. C'est mon tour, maintenant. C'est mon devoir de prendre la suite et d'aller au combat. Alors j'irais. Ça ne sert à rien de débattre là-dessus. Après, oui, j'abrite en moi une charmante Harpie. Mais ça, il aurait fallut y penser bien plus tôt. Maintenant, c'est mon problème. J'ai été clair ?

Huit yeux me fixèrent. Abasourdis. Clairement, ils ne s'attendaient pas à ce que j'ai un avis si tranché, et encore moins que je le leur impose. Mais zut, à la fin. Je n'étais plus un petit garçon, il fallait bien qu'ils se rentrent ça dans le crâne. C'était à moi et à moi seul de décider de mes actions.

Arthur était celui qui m'approuvait le plus sincèrement. Il s'approcha de moi et me serra brièvement contre lui. Je pouvais voir une lueur de fierté dans son regard. Liz, Morgane et West étaient bien moins enthousiastes. Mais ils comprenaient. Ils me comprenaient. Je les embrassais, tous les trois.

- Je vais revenir. Je vous le promet.

Sur un signe de tête, Anfauglith m'apporta la boîte de Poudre de Cheminette, qu'il rangeait toujours soigneusement, craignant, à raison, un accident.

Quelques secondes plus tard, je débarquais dans le bureau de Tobias Hellington. J'y retrouvais Victoire, que j'embrassais, et Margaret, que je saluais, tout comme Tobias. Je serrais la main de Romain, juste avant de cueillir dans mes bras ma petite Lily. Je la serrais tendrement contre moi, ma petite sœur, et déposais un baiser sur son front avant de la reposer au sol.

- Je ne vais pas vous mentir : cette mission est dangereuse. Nous allons à la fois faire face aux patrouilles royales mais aussi à Saint-Clare et Branstone, deux sorciers capable d'une magie exceptionnelle. Une fois que nous les aurions attrapés, il va falloir gérer leur capture. Mais notre force est notre unité et notre ferveur. Je doute que dans les autres factions le lien d'amitié et de confiance soit présent.

Ouais. Joli discours. On part quand ? Je n'avais pas fait face à mes quatre vieux zigotos préférés pour venir manger des amandes au yaourt. Même si c'était délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire WeaScamander
♣ Fondateur ♣
avatar
Messages : 2045
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 23

Carte Chocogrenouille
Âge du personnage: 23 ans (02.04.2000)
Double-compte: Abigaëlle Calleghan
Travail/Etudes: Tireuse d'Elite

MessageSujet: Re: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   Mer 19 Fév - 13:55


    Alors c'est décidé, tu ne viens pas ?

    Le regard de Lysander indiquait très clairement que non seulement il ne voulait pas venir mais en plus, que quelqu'un devait rester pour veiller sur Selim, qui gazouillait dans son jardin de jeu, rempli de peluches. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la blonde qui embrassa longuement son mari avant de soulever son fils, de le serrer contre elle et de jouer un instant avec le lapin violet qu'il lui tendait. Un dernier bisou sur le nez et Victoire se dirigea dans la chambre à coucher afin de revêtir des vêtements plus appropriés. Un élastique vint joindre sa crinière dans un chignon désordonné, un pantalon confortable et dans lequel il était facile de bouger, un t-shirt et une bonne paire de baskets plus tard, elle prit une poignée de poudre de cheminette qu'elle lança dans la cheminée en prononçant distinctement l'endroit où ils avaient tous rendez-vous.

    La fumée verte retomba et, autour d'elle, le décors était tout autre. Les murs blancs et chaleureux de sa maison avaient fait place à ceux, sombres et couverts de tableaux, du bureau du directeur de Poudlard, Tobias Hellington. Se trouvaient déjà sur place Lily et Romain, qu'elle salua l'une d'un baiser léger sur le front et l'autre d'une accolade sincère. Gavried arriva grâce au même moyen qu'elle et, presque simultanément, Margaret. Un autre baiser se perdit sur la joue douce de son meilleur ami et Victoire offrit un sourire heureux à Maggy, qu'elle était ravie de retrouver ici.

    Essaie de pas te blesser ma chère. Ca serait vraiment dommage de gâcher ce joli minois. Et ton mari m'en voudrait à vie.

    Son chuchotement s'éteignit au moment où Tobias prit la parole pour tous les encourager.

    Je ne vais pas vous mentir : cette mission est dangereuse. Nous allons à la fois faire face aux patrouilles royales mais aussi à Saint-Clare et Branstone, deux sorciers capable d'une magie exceptionnelle. Une fois que nous les aurions attrapés, il va falloir gérer leur capture. Mais notre force est notre unité et notre ferveur. Je doute que dans les autres factions le lien d'amitié et de confiance soit présent.

    Un rictus amusé s'afficha sur le visage de la blonde, le temps d'une seconde. S'il y avait bien une chose qu'elle devait éviter de faire ce soir, c'était de se faire repérer par quelqu'un qui saurait la reconnaître car cela lui coûterait son job. Et le moyen d'espionner le Ministère de l'intérieur pour tout l'Ordre. Qu'importe le danger, elle y était habituée. Du coin des yeux, elle remarqua le mouvement de Gav et lui sourit. Il avait envie d'y aller. Comme elle. Elle lui tendit la main.
Revenir en haut Aller en bas
Margaret D. Clarendon

avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   Jeu 20 Fév - 11:18

« Je t'attendrai. »

Les deux époux se quittaient, leurs gorges nouées, leurs yeux sur le bord des larmes. Lui tenait le petit garçon par la main et portait le bébé dans les bras. Elle n'était pas capable d'arrêter d'embrasser le front de ses enfants. Elle répétait la même phrase, tout en étant incapable de se détacher de sa famille.

« Je dois y aller. Je dois. Je dois parce que... »

Enfin, il lui prit la main et l'embrassa tendrement.

« Je sais. Pars. Je t'attendrai. »

« Je t'aime, Francis. »

Et elle était partie.

Quoiqu'elle faisait partie de l'Ordre du Phénix depuis longtemps, Margaret n'avait jamais vu d'action. Elle n'avait jamais même stupéfié quelqu'un, même à Poudlard. Elle n'avait jamais cherché la bagarre, n'avait jamais dût se défendre. Elle n'avait même pas confronté son père lorsqu'elle est partie de la maison. Elle avait fugué dans la nuit, sans plus. Cela lui avait prit beaucoup de courage passer le rebord de sa fenêtre et de se transplaner ailleurs. Elle n'avait pas pu faire face à Hélios. Pourtant, elle allait bien le faire, aujourd'hui même, plus de dix ans plus tard. La vengeance n'est pas un bon compagnon de guerre et Margaret le savait. C'est pourquoi elle se disait qu'elle le faisait pour protéger tous les innocents qui étaient opprimés par la folie terrible d'un mauvais dictateur.

***

Le bureau directeur n'avait pas changé. Dans son temps, Minerva McGonagall avait tenu la place que Tobias occupait maintenant. Le passage d'Eleanor Branstone ne se sentait pas. Tout était à sa place et la place était belle. Margaret reconnaissait tout le monde dans la salle mais tout de suite elle s'aperçut que personne ne la connaissait, à l'exception de Victoire qui lui sourit chaleureusement. Margaret se rendit compte que son amie aussi avait dû quitter sa famille pour venir combattre un mal, mais que celle-ci faisait face au danger tous les jours, dans le cadre de son travail. Une nouvelle admiration pour elle s'empara de Mme. Clarendon.

« Essaie de pas te blesser ma chère. Ca serait vraiment dommage de gâcher ce joli minois. Et ton mari m'en voudrait à vie. »

Le tiens aussi, pensa la blonde.

Je ne vais pas vous mentir : cette mission est dangereuse. Nous allons à la fois faire face aux patrouilles royales mais aussi à Saint-Clare et Branstone, deux sorciers capable d'une magie exceptionnelle. Une fois que nous les aurions attrapés, il va falloir gérer leur capture. Mais notre force est notre unité et notre ferveur. Je doute que dans les autres factions le lien d'amitié et de confiance soit présent.

À part Tobias, j'étais la plus vieille dans la salle mais je me sentais la plus petite. Même la petite Lily Potter ne tremblait pas, alors que je me sentais en déconstruction intérieure. Le petit discours du directeur me réconforta un peu. Je souris. C'était vrai, ce qu'il disait. Et puis, c'était nous qui allions vaincre. Car comment le mal peut-il triompher lorsqu'il y a tant de bien?


_________________
“Bitterness is a paralytic. Love is a much more vicious motivator.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Event N°4 - Faction: Ordre du Phénix
» Event N°4 - Faction: ANNEAU DE JADE
» [Faction] Ordre de la Toile
» Evénement de l'histoire - Une promesse au-delà du temps - du 14/07 au 28/07
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obscuro Momentum ::  :: Archives :: Saison 2-